<p><b>LA PAP FAIT DE LA RÉSISTANCE,</b> PRENONS LE TEMPS DE COMPRENDRE SES SUBTILITÉS</p> - Clinic n° 07 du 01/07/2022
 

Clinic n° 07 du 01/07/2022

 

Dossier

Marie BELET AHU*   Thibault DROUHET**   Isabelle FOUILLOUX-PATEY***  


*Pitié Salpêtrière Charles-Foix, Université Paris Cité. Exercice libéral, Paris.
**AHU, Pitié Salpêtrière Charles-Foix, Université Paris Cité. Exercice libéral, Paris.
***MCU-PH, Pitié Salpêtrière Charles-Foix, Université Paris Cité. Exercice libéral, Alfortville.

Avec le développement de l’implantologie, la PAP est bien souvent délaissée. Or, c’est une proposition thérapeutique qui a toujours sa place et son efficacité dans nos thérapeutiques actuelles. Elle répond en effet aux besoins esthétiques et fonctionnels que souhaitent les patients lorsqu’il est nécessaire de compenser les édentements partiels. L’objectif de cet article est de donner les clés de conception d’un châssis de PAP pour pouvoir appréhender les situations cliniques aussi diverses soient-elles.

Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 0 805 297 222 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr